Dentifrice, une arme chimique dissimulée

Comment peut-on croire qu’un raticide serait bon pour la santé de nos dents?

En réalité, le fluor, composant controversé de notre premier soin bucco-dentaire, altère le système nerveux, calcifie la glande pinéale située au centre de votre tête, sur laquelle il adore aller se nicher, après avoir altérer chaque parcelle de votre anatomie. Il cause donc dans un premier temps, des dégâts osseux, cardiaques, psychiques et même génétiques. Mais son impact sur l’épiphyse est d’autant plus important que cette glande endocrine agit avec le fluor comme un aimant, entrainant chez l’individu une réduction de la capacité de discernement, augmentant le sentiment d’impuissance et la docilité humaine par l’effet sédatif qu’il engendre.

En gros, ce poison mit sur le marché par les industries chimiques et pharmaceutiques dans les années 50, bloque à lui seul le processus d’éveil de votre conscience, en plus de vous tuer lentement…

Au temps des nazis, on en mettait dans l’eau des camps de concentration pour éviter une rébellion! Aujourd’hui, le fluor est toujours présent dans notre eau, nos produits du quotidien et notre alimentation, à ces mêmes fins, mais toujours sous couvert de bonnes intentions, of course… (Non, big pharma n’a pas fait de la carie l’ennemie public numéro un!)

Alors pourquoi en avoir mit dans nos dentifrices?

Tout simplement parce que la gencive est l’un des endroits de notre corps le plus perméable à l’absorption de produits chimiques (avec les aisselles, voir article sur le déodorant!) La bouche n’est elle pas aussi une zone de réception et d’évacuation? Tout ce que nous mettons à la bouche se diffuse directement dans le corps. Peut-être que le fluor possède effectivement un effet, bien que très minime (car beaucoup trop vanté par les industries à mon goût) contre les caries lors d’utilisations répétées, mais qu’en est il vraiment de son impact sur notre santé globale..?

Alors que faire?

J’entends encore mon dentiste me conseiller d’utiliser un dentifrice bien fluoré afin de reminéraliser mes dents… Laissez tomber ces bons conseils et faites place nette.

Utilisez l’huile de coco (anti-bactérienne) ou l’huile de sésame, dont on ne vante plus les remarquables propriétés anti-caries en médecine ayurvédique! Mélangez cette huile végétale à un peu d’eau, de manière à faire une pâte, puis ajoutez y de l’argile verte (toujours en poudre, pour éviter les conservateurs) charbon actif, et/ou du blanc de meudon (agent abrasif doux et reminéralisant). Pour les adeptes du bicarbonate de soude, sachez qu’il est à utiliser avec parcimonie! Car trop agressif pour l’email.

Faites également des bains de bouche réguliers au lithothamne, une algue fortement reminéralisante, qu’on associera à des infusions de Laurier (très accessible dans notre belle région en Provence, profitons en!)

Le conseil Aroma: 1 goutte d’Arbre à thé ou Tea Tree (Malaleuca Alternifolia) + 1 goutte de Menthe poivrée (Mentha Piperita) à chaque brossage et à incorporer dans votre bain de bouche, pour un effet blanchissant de l’email et une haleine fraîche, également choisi pour leurs vertus anti-bactériennes respectant l’écologie de la flore buccale 😉

Des douleurs dentaires? Faites confiance à l’huile essentielle de Clous de Girofle en dilution à 20%

Laisser un commentaire